COMMUNIQUE DE PRESSE - Des chercheurs de GenoScreen et du Centre de Recherche Cardio-Thoracique de Bordeaux (Inserm U1045) ont mis en évidence des relations entre les microorganismes de l’air intérieur et ceux des poumons de patients asthmatiques. Ces travaux, publiés dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology, montrent aussi une variation dans ces micro et mycobiotes en fonction de la nature de la réaction inflammatoire des patients (endotype T2).

Deux souches exceptionnelles de tuberculose, isolées de patients est-africains, atteints de formes multi-résistantes de la maladie, ont été découvertes, notamment grâce à l’utilisation de notre kit Deeplex® Myc-TB.

C’est ce que confirment les résultats préliminaires de l'étude PEOPLE, présentés lors de la réunion annuelle du consortium. Cette étude offre l’opportunité à GenoScreen d’appliquer son test de séquençage « Deeplex® Myc-Lep » pour la première fois dans une étude internationale.

Des chercheurs du Centre d'infection et d'immunité de Lille (CNRS/Inserm/Institut Pasteur de Lille/Université de Lille/CHU de Lille), d'INRAE et de GenoScreen révèlent pour la première fois chez la souris, que les perturbations du microbiote intestinal engendrées par le virus de la grippe favorisent les surinfections bactériennes secondaires. Publiés dans Cell Reports le 3 mars 2020, ces résultats offrent de nouvelles perspectives pour la prévention et le traitement des pneumonies bactériennes, une cause majeure de décès chez les personnes âgées ou vulnérables infectées par le virus de la grippe.

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le test innovant de prédiction des antibiorésistances de la tuberculose, Deeplex® Myc-TB a été évalué par une équipe de recherche internationale. En testant plus de 5 600 échantillons d’origine et de nature diverses, cette étude mesure pour la première fois la sensibilité, la spécificité et la limite de détection de ce test.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et d'autres organisations internationales (dont l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l'Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires), ont récemment appelé à agir pour diagnostiquer et traiter avec précision la tuberculose zoonotique1 chez l'homme, causée par Mycobacterium bovis2. Sa contribution à la tuberculose humaine, autrement principalement causée par Mycobacterium tuberculosis, serait sous-estimée au niveau mondial. Les données représentatives sur cette zoonose à l’échelle national font particulièrement défaut dans les régions du monde où son taux est probablement le plus élevé (Asie, Afrique).

Suite aux annonces du gouvernement concernant l’épidémie de COVID-19, nous vous informons avoir pris les dispositions nécessaires afin d’assurer le maintien de l’ensemble de nos activités tout en garantissant la sécurité de nos collaborateurs.

GenoScreen est sponsor du Symposium de génétique et génomique organisé par l’Equipex LIGAN-PM. Intitulé « The Magnificent Last Decade In Genetics & Genomics ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de statistiques.