Louise-Eva VANDENBORGHT a soutenu sa thèse pour le grade de docteur de l’université de Bordeaux

Cette Thèse intitulée « l’étude des microbiotes endogènes et exogènes de patients atteints de maladies respiratoires chroniques » porte sur ses activités de recherche réalisées au sein de l’UMR 1045, Université de Bordeaux et de GenoScreen.

La problématique principale de cette étude concerne l’impact des microbiotes endogènes et exogènes sur l’aggravation des pathologies respiratoires chroniques (mucoviscidose et asthme). Un apport important de ce travail concerne l’optimisation des nouvelles techniques NGS pour l’étude des microbiotes respiratoires et environnementaux et le développement d'un dispositif de recueil de l'exposome microbien.

Toutes nos félicitations à Louise-Eva !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de statistiques.
En savoir plus J'accepte